Changement. Les murs ne sont pas toujours au dehors...

Dans tous les murs il y une lézarde,
dans toute lézarde, très vite,
il y a un peu de terre,
dans cette terre; la promesse d’un germe,
dans ce germe fragile il y a l’espoir d’une fleur,
et dans cette fleur, la certitude ensoleillée
d’un pétale de liberté.

Illustration D. de MestralOui, la liberté est en germe même dans les murs les plus hostiles.
la liberté peut naître d’une fissure, d’une rupture, d’un abandon.
Elle peut naître aussi d’une ouverture, d’un mouvement.

La liberté a de multiples visages, elle est parfois la caresse
d’un regard qui a croisé le mien, l’élan
d’une parole qui a transformé la mienne
pour en faire un chemin.

Les murs les plus cachés sont souvent au-dedans
Et dans ces murs aussi, il y a des lézardes…
Laisse pousser tes fleurs
Elles sont les germes da la vie à venir.


Jacques Salomé
Texte poétique paru dans 
- Les mémoires de l’oubli (co-écrit avec Sylvie Galland) Editions Jouvence 2ème trimestre 1989, p 296
- Lettres à l’intime de soi, Albin Michel, octobre 2001, p 33