Infolettre 12 | Célébration de la 1ère journée internationale de la communication relationnelle


ÉDITO | Célébration de la 1ère journée internationale de la communication relationnelle

tl_files/infolettre/12/Journee internationale communication.pngLe 1er octobre dernier, des praticiens, des formateurs, des citoyens concernés par la bientraitance des relations et la communication sans violence ont célébré, partout dans le monde, la 1ère journée internationale de la communication relationnelle selon la Méthode ESPERE® de Jacques Salomé.

Initiée par l’Institut ESPERE International, cette journée internationale est importante dans le sens où elle permet aux personnes impliquées dans la diffusion et la promotion de la Méthode ESPERE® de pouvoir mobiliser, pendant toute une journée, aux quatre coins du monde, leurs forces et leurs énergies.

Unis dans ce même désir de promouvoir une meilleure écologie relationnelle, formateurs, praticiens, n’ont pas ménagé leurs efforts pour proposer au public, le 1er octobre dernier, un large choix d’activités en lien avec la Méthode ESPERE®. Stands, cafés relationnels, conférences, ateliers interactifs, rencontres, spectacles, lectures… ont permis aux adultes et aux enfants de découvrir les principes et les outils de la communication relationnelle de façon ludique, poétique, originale et conviviale. Les retours sont enthousiastes, stimulants.

Vous pourrez découvrir dans cette infolettre les différentes initiatives en France, en Suisse, au Canada et en Roumanie… vous délecter et vous inspirer de toute cette créativité !

La deuxième édition se prépare déjà activement… Qu’il est bon de sentir toutes ces énergies qui rayonnent plus vives et plus vivantes que jamais !

Caroline Houlbert de Coccola, secrétaire adjointe de l'Institut ESPERE International

ACTUALITÉS DU CA

Bonjour chers formateurs accrédités et en cours d’accréditation,

C’est avec grand plaisir que je vous partage ces informations automnales concernant les différents dossiers actifs et en devenir au sein de votre association.

Quelques réalisations depuis ce printemps :

- La supervision de juin dernier des formateurs accrédités a regroupé une cinquantaine de membres. Ces deux jours animés par les participants et supervisés par les formateurs de formateurs ont permis de mettre en commun nos pratiques et de confronter nos points de vues. Merci aux bénévoles qui ont contribué au succès de ces journées.

- Une journée de partage nouvellement mise en place pour les formateurs en cours d’accréditation qui a été très appréciée. Quelques commentaires : « grand bonheur de cette journée, je ressors avec une belle énergie, retrouver ce bonheur de continuer, rassuré, je ne suis pas tout seul, informations appréciées, réconforté », etc. Cette journée sera offerte à nouveau.

- L’assemblée générale du 10 juin avec un changement au niveau des catégories de membres : « formateur accrédité » (FA) et « formateur en cours d’accréditation » (FCA). Les FCA deviennent adhérents de l’IEI avec les avantages, excluant cependant le droit de vote aux AG. De plus, à partir de janvier 2017, la catégorie « personne ressource » n’existera plus, étant intégrée à la catégorie des FA.

- La mise en place le 1er octobre de notre première journée internationale de la communication selon la Méthode ESPERE® qui a connu un grand succès. Plusieurs activités s’adressant à tout public ont été réalisées en simultané dans différents pays (France, Suisse, Roumanie, Québec). 

- Les travaux du nouveau site Internet avancent et nous prévoyons que vous pourrez procéder à votre renouvellement d’adhésion à partir d'une nouvelle application plus conviviale et accessible à partir de janvier 2017.

Le conseil d’administration poursuit ses activités de gestion. Depuis avril, nous avons tenu deux CA physiques ainsi que deux rencontres téléphoniques pour avancer les travaux. Nous continuons la relecture des mémoires transmis par les formateurs en cours d’accréditation avec un grand intérêt. L’offre de formation « passerelle » pour devenir formateur de formateurs a été prolongée, nous accueillons les candidatures potentielles. Enfin, nous faisons suite aux dossiers concernant la propriété de la marque Méthode ESPERE ® et répondons à un ensemble de demandes des membres et des personnes intéressées par la Méthode ESPERE®.

Pour les membres (FA) n’ayant pu assisté à l’AG ou la supervision de juin dernier, nous attirons votre attention sur la formation personnelle qui vous est demandée, soit en participant à une supervision individuelle ou collective avec un formateur de formateurs ESPERE (14 heures), soit en participant à un groupe de confrontation de pratiques ESPERE et à une supervision individuelle ou collective auprès d’un professionnel habilité et en référence à une pratique reconnue (14 heures).

En tant que membre, il vous est possible de participer aux travaux de l’IEI à travers l’un ou l’autre de nos dossiers, selon vos intérêts. Communiquez avec nous, votre contribution est précieuse !

Enfin, je vous invite à accéder à notre page Facebook pour découvrir les nouvelles récentes et partager l’information. Je vous rappelle qu’il n’est pas nécessaire d'avoir un compte Facebook pour y accéder.

Très chaleureusement, 

Janine Fortin, présidente de l’Institut ESPERE International, 15 novembre 2016

tl_files/infolettre/infolettre 7/Icone FB.png

JACQUES SALOMÉ | Je continue d'écrire...

Le 20 mai dernier, Jacques Salomé nous adressait un message dont nous vous partageons un   extrait :

« … Ainsi, je continue d’écrire, tous les jours,

c’est le défi que je me donne,

pour vous permettre de grandir de l’intérieur,

d’aller au-delà de certaines désespérances,

de dépasser les doutes,

de vous proposer des chemins confiants vers

vous-même,

d’avoir le sentiment que la vie vaut la

peine d’être vécue à pleine Vie !

J’écris dans le plaisir de toutes nos

rencontres à venir… »

DOSSIER SPÉCIAL | La journée internationale de la communication relationnelle

À l’occasion de la 1ère journée internationale de la communication relationnelle selon la Méthode ESPERE®, nous vous présentons un dossier spécial qui fait état des nombreuses activités qui se sont déroulées le 1er octobre en simultané en France, en Suisse, au Québec et en Roumanie.

EN FRANCE

45 Orléans - Anne Le Tennier Weyer, L'Atelier Relationnel

Cet événement a été jugé comme une opportunité par le « groupe d’Orléans » pour faire connaître au plus grand nombre de quelle manière il est possible de mieux communiquer et de vivre des relations moins violentes, grâce aux outils de la Méthode ESPERE®.

Ainsi, les personnes actuellement en formation à la Méthode ESPERE® à l'Atelier Relationnel, accompagnées de Sylvie Laclau, de Jean-Jacques Weyer et d’Anne Le Tennier Weyer, ont organisé une journée toute particulière à l’intention du grand public.
 Elle s’est déroulée Place du Martroi, en collaboration avec la librairie Chantelivre.

Voici les activités qui ont été proposées :

-  Sous un barnum Place du Martroi : tableaux d’affichage, objets divers permettant de mieux communiquer, arbre à désirs sur lequel toute personne le souhaitant a pu y accrocher l’expression d’un vœu pour elle, pour sa famille, sa ville, son entreprise. 

tl_files/infolettre/12/Barnum 2.JPGtl_files/infolettre/12/Objets 1.jpg

tl_files/infolettre/12/Objets 2.jpgtl_files/infolettre/12/Arbre a desirs.JPG

- Au sein de la Librairie Chantelivre : conférences sur le thème de la communication interpersonnelle, projection de vidéos, lectures de contes de Jacques Salomé et... le bocal à messages cadeaux !

tl_files/infolettre/12/Conference 1.jpgtl_files/infolettre/12/Conference 2.jpg

La librairie a présenté un stand de livres sur la Méthode ESPERE®. Tout au long de la journée, le public a pu naviguer entre le barnum et la salle de conférence située à l’intérieur de la librairie. 
Les conférences ont fait salle comble et les retours sur la journée ont été très positifs. Le groupe d’organisateurs a pris rendez-vous pour l’année prochaine !

74 Annecy - Valeria Bollud-Salomé, JeCommUnique

Valeria Bollud-Salomé a donné une conférence intitulée « Améliorer ses relations, ouverture vers la liberté d'être », lors du salon On est bien ! organisé par La Fabrique des Embellies à Annecy. Plus de 200 personnes ont assisté à la première conférence grand public de Valeria Bollud-Salomé... Un vrai succès !

tl_files/infolettre/12/Annecy.jpg

77 Thomery - Marie-Laure Cornière, Ateliers de communication

Marie-Laure Cornière transmet les outils de la Méthode ESPERE® pour donner à chacun la possibilité de se connaître mieux et ainsi vivre ses relations dans une liberté d'être. Ayant suivi des stages d'art-thérapie, elle propose dans son accompagnement toute forme de créativité comme supports : peinture, modelage, textes... 

Dans le cadre de la 1ère journée internationale de la communication relationnelle, elle a animé une conférence qui a réuni une vingtaine de personnes dans ses nouveaux locaux dédiés aux pratiques alternatives pour le bien-être.

tl_files/infolettre/12/Conference 1.jpegtl_files/infolettre/12/Conference 2.jpeg

L'espace est devenu vite exigu ! L’ambiance a été rapidement chaleureuse grâce aux interventions des participantes... que des femmes ! Certaines amies et/ou connaissances sont venues accompagnées d’une ou plusieurs personnes et l’effet « boule de neige » a bien fonctionné.

La conférence a été interactive. Les écharpes sont passées de main en main. En raison du lieu restreint, des objets ont été utilisés pour la visualisation externe.

tl_files/infolettre/12/Conference 3.jpegtl_files/infolettre/12/Conference 4.jpeg

La journée s'est terminée par un partage autour de boissons chaudes et froides, de petits gâteaux salés et sucrés… Les participantes se sont informées sur les livres et les ouvrages de Jacques Salomé, ainsi que sur les activités à venir.

75 Paris - Aleth Naquet, Centre ADRES

À Paris, Aleth Naquet a proposé un atelier ouvert à tous sur le thème « Et si j’osais ma vie », suivi d’un goûter convivial et d’un jeu autour de la Méthode ESPERE® à l'issue duquel un stage à réaliser en 2016-2017 était à gagner. 

Une bonne vingtaine de personnes ont répondu « oui, j’ose ! », certaines connaissant déjà le centre et d'autres étant nouvelles. Sur le tableau blanc était inscrit la célèbre phrase de Jacques Salomé : « Ose ta vie, toi seul-e la vivra ». Le travail de l’atelier a été profond, dans une ambiance « bon enfant ». C’est Bruno, un des participants de cette journée, qui a gagné le stage.

Les personnes présentes ont été ravies et sont déjà prêtes à revenir l’année prochaine... dans une salle plus grande !

tl_files/infolettre/12/ADRES 1er octobre 2016.jpg
 
83 Toulon - Anabelle Sanchez, Association Eclore
 
Anabelle Sanchez enseigne les relations humaines depuis 14 ans dans la région PACA où elle intervient dans diverses structures sociales, au sein de l'éducation nationale, ainsi que dans le secteur privé.
 
Elle a décidé de proposer le Théâtre Relationnel pour fêter cette 1ère journée de la communication relationnelle, une activité qu'elle avait déjà mise en place et qui avait remporté un vif succès auprès du public.
 
tl_files/infolettre/12/Association Eclore.JPG
 
EN SUISSE
 
Bussigny-près-Lausanne - Caroline Houlbert de Coccola, Collectif MIMO
 
Cet événement a remporté également un vif succès en Suisse où Caroline Houlbert de Coccola et le Collectif MIMO ont concocté un programme varié qui a permis de sensibiliser adultes et enfants à la communication relationnelle en fonction de leur préoccupations, de leurs besoins, de leur sensibilité. La journée a été organisée en collaboration avec le CRAB et la commune de Bussigny-près-Lausanne.
 
tl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 7.jpgtl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 5.jpg
 
Café relationnel, atelier pour enfants « Fabriquer sa poubelle relationnelle » et « Fabriquer sa boîte à peurs ou à colères », scène ouverte de poésie slam et lectures de textes, conférence « Mieux communiquer en famille avec la Méthode ESPERE® », présentation de la boîte à émotions de Zatou (Editions Retz)...
 
tl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 8.jpgtl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 2.jpgtl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 9.jpg
 
...spectacle de contes populaires pour petits et grands, atelier interactif pour mettre en jeu et expérimenter la relation à l’autre et spectacle « Des choses à se dire » dédié à la communication dans le couple et à ses enjeux... Toutes ces activités ont fait salle comble et les différents stands d’hygiène relationnelle ont suscité beaucoup d’intérêt et de mise en pratique ! 
 
tl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 3.jpgtl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 14.jpgtl_files/infolettre/12/Collectif MIMO 15.jpg
 
Une très belle dynamique, des interventions de qualité, des échanges fructueux, des rencontres étonnantes, émouvantes... petits et grands sont repartis stimulés, enrichis et nous espérons « grandis » ! 
Ce fut une aventure humaine inoubliable, magnifique de rencontres, de partages, de découvertes... 
Le Collectif MIMO prépare déjà la 2e édition et sa boîte à idées regorge de nouveaux projets ! 
 
Consulter l'entrevue de Caroline Houlbert de Coccola : Une journée pour fêter l'écologie relationnelle
 
AU QUÉBEC
 
Au Québec, la journée a été une réussite. Environ 165 personnes ont assisté à cet événement qui a mobilisé des formateurs et praticiens de partout au Québec afin de faire découvrir ou de permettre un approfondissement de la communication relationnelle selon la Méthode ESPERE® de Jacques Salomé.
 
tl_files/infolettre/12/Quebec 1.jpgtl_files/infolettre/12/Quebec 2.JPGtl_files/infolettre/12/Quebec 3.JPG
 
Après une présentation des bases de la Méthode ESPERE® en plénière, les participants ont eu le choix de participer à 4 conférences sur 12 proposées. Des vidéos de Jacques Salomé ont également été projetées tout le long de la journée. Un retour en plenière a clotûré cette journée riche et vivante ! 
 
tl_files/infolettre/12/Quebec 4.JPGtl_files/infolettre/12/Quebec 5.JPGtl_files/infolettre/12/Quebec 6.JPG
 
Les commentaires ont été élogieux. « Quelle belle journée que vous nous avez offerte ! Du pur bonheur », « Journée extraordinaire de connexion, de partage, de profondeur et de plaisir ! »... Les formateurs et particiens commencent eux aussi, de ce côté de l'océan, à préparer la 2e édition. 
 
tl_files/infolettre/12/Quebec 7.JPGtl_files/infolettre/12/Quebec 8.JPGtl_files/infolettre/12/Quebec 9.JPG
 
ROUMANIE
 
La journée internationale de la communication relationnelle a été célébrée à quatre endroits à Bucarest par des formateurs et formateurs en cours d’accréditation : Cati Calin au Centre AmaneSer, Mihaela Iacob au Centre Spiralife, Bogdan Marin, Raluca Stefan, Mihaela Danciu, Alexandra Fusea, Andreia Wessel et Maria Balaci au Centre Yantra, Antonia Noel à son cabinet.
 
Cati Calin, Centre AmeneSer
 
Quatre ateliers de communication relationnelle ont été proposés tout au long de la journée. Tout d'abord, un atelier qui s'est adressé aux parents et enfants de 7 à 11 ans et un autre aux jeunes de 11 à 16 ans. Sur l'heure du midi, les participants ont été invités à pratiquer avec leurs enfants comment mieux communiquer. Les thèmes suivants ont abordés : comment améliorer les relations, les messages que vous envoyez et recevez et leurs effets sur la confiance en vous, la découverte des messages cadeaux, l'identification des messages toxiques et leurs effets dévastateurs dans la vie quotidienne, apprendre un moyen de se libérer les messages poison. 
 
tl_files/infolettre/12/Cati Calin 1.jpgtl_files/infolettre/12/Cati Calin 2.jpgtl_files/infolettre/12/Cati Calin 3.jpg
 
Puis, une mini conférence sur le thème de l'amélioration des relations professionnelles par la communication relationnelle a eu lieu en après-midi. Les participants ont appris des moyens pratiques de communiquer efficacement et de conserver l'énergie, la créativité et le bien-être au travail avec la Méthode ESPERE®. Celle-ci a été suivie d'une mini conférence portant cette fois-ci sur l'amélioration de la relation de couple par la communication relationnelle. L'atelier a révélé comment peut refleurir la relation de couple en sortant de la confusion entre les sentiments et la relation, en observant si nous sommes dans une relation de couple ou une relation de rencontre et en regardant ce qui arrive à la relation de couple quand nous devenons les parents.
 
tl_files/infolettre/12/Cati Calin 4.jpgtl_files/infolettre/12/Cati Calin 5.jpgtl_files/infolettre/12/Cati Calin 6.jpg
 
Mihaela Iacob, Centre Spiralife
 
Pour cet événement, Mihaela Iacob a organisé une mini conférence portant sur la rencontre à soi avec la Méthode ESPERE®. D'une durée de 2 heures, celle-ci a été donnée ensuite à un autre groupe. Parmi les sujets abordés : le bâton de parole, l’écharpe relationnelle, les deux extrémités de la relation, les messages qui circulent dans une relation, la distinction entre le sentiment et la relation, le fait que nous sommes co-auteurs de la relation, les besoins relationnels, les quatre démarches qui maintiennent la relation en équilibre.
 
tl_files/infolettre/12/Mihaela Iacob 1.jpgtl_files/infolettre/12/Mihaela Iacob 2.JPGtl_files/infolettre/12/Mihaela Iacob 3.jpg
 
Un des retours significatif : « J’ai appris qu'il vaut mieux que j’ai sur moi une écharpe. Pour m’écouter ! » Dans la suite de cette journée, Mihaela Iacob a annoncé son intention d'offrir une série d'ateliers qui permettront à chacun d'approfondir la Méthode ESPERE®. 
 
Bogdan Marin, Raluca Stefan, Mihaela Danciu, Alexandra Fusea, Andreia Wessel et Maria Balaci, Centre Yantra
 
Plusieurs activtés ont été organisées au Centre Yantra pour célébrer la journée internationale de la communication relationnelle. Alors que plusieurs conférences ont eu lieu ce jour-là, des consultations individuelles ont aussi été données.
 
tl_files/infolettre/12/Raluca Stefan 1.jpgtl_files/infolettre/12/Raluca Stefan 2.jpgtl_files/infolettre/12/Raluca Stefan 3.png

PARUTIONS | Des ouvrages à lire ou à consulter

L'enfer, c'est pas les autres - Vivre nos relations en harmonie d'Anne Le Tennier Weyer, Chez Hachette Pratique

Ce manuscrit regroupe, en un ouvrage unique, les outils, concepts et règles d’hygiène relationnelle de la Méthode ESPERE® de Jacques Salomé, ainsi qu’une application pratique de ces outils et concepts dans les différentes relations de notre vie : personnelle et professionnelle, sans oublier la relation à soi et à la vie.

Il s’agit d’un ouvrage pratico-pratique qui s’adresse à toute personne souhaitant mieux vivre ses relations, mais également à tout professionnel utilisant la Méthode ESPERE®. Ils pourront y trouver la précision et l’application de points théoriques.

Parution prévue début 2017 

Voir le site Internet : Anne Le Tennier Weyer, L'Atelier Relationnel

Journal de bord d’une ESPERienne

par Maryse Legrand, secrétaire de l’Institut ESPERE International, 3 novembre 2016

Parmi mes lectures du moment, j’ai sélectionné ce passage en écho au thème de cette infolettre. Pour l’essentiel, elle relate les événements ESPERE du premier octobre dernier inscrits dans l’âme de celles et de ceux qui les ont organisés ou qui y ont participé. Merci à eux de partager leurs souvenirs.

Les larmes

tl_files/infolettre/12/Pascal Quignard.jpg« Dans les récits qui datent des temps anciens il est souvent fait mention de prodiges. Ce n’est pas qu’il y en ait moins de nos jours qui interviennent, tout aussi inopinément qu’autrefois, dans le cours de nos vies. Mais leur événement ne s’inscrit pas dans l’âme comme au temps jadis, alors que rien de nouveau ne la sollicitait véritablement dans la répétition de tâches de la vie commune.

Le souvenir de leur surprise s’estompe également parce qu’on se garde de les noter dans les livres de raison, dans les res gestae, dans les chroniques, dans les journaux intimes, dans les livres d’histoire, dans les agendas.

Aussi les miracles nous semblent-ils moins nombreux alors qu’ils pullulent. »

Pascal Quignard, Les larmes, Grasset, octobre 2016 (Chapitre II, fragment 10 « Sur nos vies miraculeuses »)

ÉVÉNEMENTS | Dates à mettre à votre agenda !

Colloque ESPERE

Les 10 et 11 juin 2017

« Les âges de la vie : Naître, Grandir et Vivre avec la Méthode ESPERE® »

Vous recevrez bientôt un appel à contributions pour son organisation !


2e édition de la journée internationale de la communication relationnelle selon la Méthode ESPERE® 

Le 7 octore 2017

 

L'IEI, déjà 15 ans !

Nous prévoyons souligner cet anniversaire dans le cadre de nos activités.

CONTER LA METHODE ESPERE® | Sur le chemin de la persévérance

par Gaëlle Dupontformatrice à la Méthode ESPERE®

Sur le chemin de la persévérance

tl_files/infolettre/12/Sur le chemin de la perseverance.jpg

Aujourd’hui j’ai envie de vous conter une histoire. Il était fois… trois mots magiques et déjà le voyage commence…

Il était une fois une jeune personne, que nous appellerons Amarante, qui avait un sens de l’observation très développé depuis sa plus tendre enfance. Amarante aimait regarder les pousses grandir dans le jardin et toujours l’arrivée des bourgeons l’émerveille au printemps. D’où vient cette vie au cœur de ce bois et de cette terre qui semblaient endormis depuis plusieurs mois ?

Très vite Amarante se rend à l’évidence… TOUT N’EST PAS VISIBLE. Il y a de la vie partout et cela évolue sans cesse, même quand on ne le voit pas.

Amarante prend conscience que cette vie est également présente en elle, presque à son insu. A son grand étonnement, elle se rend compte qu’elle peut passer des heures à observer ce qui se passe à l’extérieur d’elle, sans même apercevoir toutes ces choses vivantes en elle.

Alors elle commence à regarder… ressentir… écouter… son monde intérieur. Et plus elle est attentive, plus elle en perçoit les détails, la finesse.

Comme branchée sur une télévision intérieure, elle observe qu’au fil de sa journée il y a tout un défilé d’émotions qui s’opère en elle ! Son quotidien qui lui semblait plat et uniforme avant, prend du volume, de la contenance, des couleurs. C’est fou comme une petite chose, un mot de travers, un regard sévère peut faire germer en elle une pointe de tristesse, un truc qui sert à l’intérieur. Et puis comme un rayon de soleil, un rire, un échange authentique avec un ami la nourrit d’une force et d’une vivacité qui, si elle la fait grandir, peut lui permettre d’escalader des montagnes, tel un élan de légèreté !

Lire la suite

DES FILMS ET DES RELATIONS | Peur dévorer âme

par Claire Richter, conseillère en communication relationnelle et formatrice à la Méthode ESPERE®

Certains films invitent au voyage de la Vie. À travers un scénario, des dialogues, des interprétations, nous amarrons pendant un instant à des ports inconnus, inédits, exotiques, étranges. L’occasion se présente alors de réfléchir sur soi et sur la relation que nous proposons à l’autre et à nous-même. Certains films laissent un sourire sur notre visage et invitent au partage. Cette rubrique pour partager avec vous les films qui me touchent, m’interrogent et m’interpellent. Ceux que je relie à ma pratique d’homo esperus.

Peur dévorer âme (titre originel « Tous les autres s’appellent Ali »)

tl_files/infolettre/12/Peur devorer ame.jpg1) L'intemporalité

Sorti dans les salles en 1974, ce film traite de sujets qui sont, aujourd’hui plus que jamais, d’une actualité édifiante. Certes les décors et la mode vestimentaire ont énormément évolués, mais les thèmes traités sont absolument intemporels. Rainer Werner Fassbinder raconte une rencontre atypique entre une femme allemande d’une soixantaine d’années et un très jeune travailleur immigré marocain. Leur amour surprenant les confronte au racisme, à la médisance et à l’exclusion. Un voyage au cœur de l’amour et de la réconciliation, mais aussi de la solitude et du déracinement, de l’intolérance et de la peur de l’autre.

2) La rencontre amoureuse

Une femme entre dans un café pour se mettre à l’abri de la pluie. Un groupe de travailleurs émigrés échange quelques mots à coté du comptoir et l’observe s’installer à une table. Elle, veuve depuis de nombreuses années, vit seule dans l’appartement qui a vu grandir ses trois enfants, aujourd’hui adultes. Lui, seul, vit dans une chambre avec cinq autres travailleurs émigrés, loin de sa famille et de sa patrie, de sa culture et de sa langue. Une danse rapproche les deux protagonistes qui ne font partie ni du même univers, ni de la même culture. S’ensuit une rencontre qui va défier les valeurs morales d’une société engoncée dans la méfiance, la peur de manquer, d’être envahie, que sais-je encore. Une femme de cet âge, un homme de cette condition, rien ne pouvait soupçonner ce qui va suivre. La bonté qui émane d’elle, son regard libre de préjugés vis-à-vis de l’étranger est une vraie source à laquelle il fait bon s’abreuver. 

3) Le regard de l'autre

S’affranchir du regard de l’autre, oser suivre l’élan de votre cœur, répondre à la joie qui pulse dans votre corps permet de se rapprocher un peu plus de vous. Comme dans un système de vases communicants, ce rapprochement entraîne également un mouvement inverse, l’éloignement. Il y a toujours un prix à payer dans le changement. Paradoxalement, ce sont ceux qui nous « aiment » le plus qui tolèrent le moins notre évolution. Gare alors aux silences, aux portes qui claquent, aux remarques désobligeantes et bien d’autres comportements dont une liste exhaustive pourrait emplir un livre. N’attendez jamais le soutien de ceux qui vous entourent, compagnons de route, parents, enfants, amis. Changer déplaît surtout à ceux qui nous aiment. Vos alliés se trouvent souvent ailleurs.

3) Le défi de chaque relation de couple

Nos protagonistes n’échappent pas au sort que connaissent les relations de projet. L’absence de communication mène sans détour ni exception aux mal-entendus, à l’éloignement et aux incompréhensions. Faute d’eau, de lumière et d’air frais, aucune plante ne survit. Pour que votre relation de couple reste saine et verdoyante, outillez-vous de quelques règles d’hygiène relationnelle, arrosez de messages vivifiants et, surtout, pensez à nettoyer régulièrement les messages toxiques qui ne manqueront pas de s’enraciner.

4) Un message d'espoir

L’Amour n’attend pas, il n’a pas d’âge, ni de couleur. Vous lui tendez la main comme vous cueilleriez un fruit mur, sachant qu’il peut ne plus être là si vous repassez demain. La rencontre amoureuse est comme une invitation de la Vie à être présent. Présent à soi, à ce que notre cœur nous murmure, pour un jour ou pour une vie car, comme le dit Jacques Salomé, « nul ne sait à l’avance la durée de vie d’un Amour ».

Voir le site Internet : communication-to-go

HUMOUR ET PLAISIR | Tire la chasse

Dans son album Lalala, GiedRé parle à sa façon des messages caca dont elle témoigne, avec son air ingénu, dans la chanson « Tire la chasse ».

Normalement son caca, on le garde pour soi

Mais toi tu nous en inondes et ça c'est moyen sympa

C'est dans nos oreilles à nous qu'il atterrit 

Et si toi ça te fait rien, eh bien nous, ça nous salit...


tl_files/infolettre/12/GiedRe.png

Pour regarder l'extrait sur Internet : Tire la chasse

Revenir